SAUVER DES VIES EN PREMIERE LIGNE DU COVID-19

anglais

Sister Vivien Echekwubelu, SNDdeN

Par Sister Vivien Echekwubelu, SNDdeN Infirmière en charge à St. Agnes Hospital, Baltimore, MD

Mon histoire a commencé au Nigeria où je suis née et où j’ai été élevée ; j’ai rejoint notre communauté religieuse des Sœurs de Notre-Dame de Namur (SNDdeN) aux Etats-Unis, en août 2007. Je suis dans la profession des soins de santé depuis vingt-huit ans. J’ai rejoint cette noble profession comme accoucheuse au Nigeria mais j’ai acquis une expérience étendue des soins de santé en travaillant dans différents hôpitaux-écoles au Nigeria et à travers les Etats-Unis.

Actuellement, je suis infirmière diplômée d’Etat en charge pour l’Unité d’apoplexie/soins critiques neurologiques de St. Agnes Hospital (Ascension Health) à Baltimore, MD. Je tire ma fierté de ce ministère de guérison des malades et de création d’un impact positif sur les vies des gens. J’offre des conseils en visant à autonomiser les individus et promouvoir un bien-être total.  Malgré mes années d’expérience dans les soins de santé, travailler en première ligne et donner des soins directs à des personnes affectées par le COVID-19 peut être éprouvant physiquement, mentalement et psychologiquement. Se revêtir de l’équipement personnel protecteur (PPE) et spécialement porter un masque N-95 pendant de longues heures peut être physiquement épuisant. Cependant, mettre des sourires sur les figures de patients et de familles impactés par cette pandémie est le service le plus gratifiant et honorable que je puisse rendre en ce moment.

EXPERIENCE AU NIGERIA

Ma passion pour offrir des soins aux malades émane de mon expérience d’enfance. Comme jeune enfant au Nigeria, j’étais membre d’un ministère d’enfants. Fondamentalement, ce ministère est destiné à mener de jeunes enfants à Dieu et à les encadrer sur la manière de porter les fardeaux les uns des autres. Comme membre de ce groupe, je servais les malades en leur imposant les mains et en priant pour eux. Ce zèle en tant que fillette innocente est devenu un facteur moteur pour ma carrière d’infirmière aussi bien que pour mon appel à la vie religieuse comme SNDdeN. J’aime ce que je fais, avec grande joie et bonheur. Je réalise quel grand privilège c’est de devenir celle que Dieu m’a appelée à être.

Mon expérience comme infirmière accoucheuse au Nigeria était certainement remarquable. Je me souviens des soins durant la pandémie du sida dans les années 1980, quand j’assistais des femmes en labeur avec une gestion limitée de la douleur, un équipement médical sous standard, et sans aucune protection personnelle. Cependant toutes les mères et leurs nouveau-nés restaient en bonne santé d’une manière ou d’une autre !

Vivien et ses collaboratrices portent l’équipement protecteur durant toute la journée.

UNITE COVID-19 A L’HOPITAL ST. AGNES

L’hôpital St. Agnes est une organisation basée sur la foi, enracinée dans les valeurs et la vision catholiques. Pendant 12 ans, j’ai aimé travailler dans cet hôpital et cette institution de soins de santé. Pendant cette crise de pandémie, mon unité médicale a été convertie en unité COVID-19. En tant que sœur dans ce ministère de soins de santé, je considère comme mon service principal d’offrir un soin critique spécial aux individus qui sont gravement malades à cause des complications de ce virus. J’expérimente mon service de soins, spécialement maintenant, comme un temps de réflexion sur notre mission de SNDdeN, qui inspire toutes nos sœurs à être : « des femmes aux cœurs larges comme le monde, qui font connaître la bonté et l’amour de Dieu à tous. » Je sais que soigner des patients affrontés aux conditions de COVID-19 qui menacent la vie est une manière vitale de promouvoir notre amour de Dieu et de remplir cette mission de la congrégation envers les malades et les mourants.

En plus des soins de santé aux patients affligés de COVID-19, je consacre aussi un certain temps dans mon horaire à temps plein pour offrir une méditation et une élévation spirituelle à des patients qui sont si anxieux au sujet de la maladie ou à des personnes qui pleurent la perte de personnes aimées à cause de cette maladie mortelle. Je suis privilégiée de participer avec les personnes engagées à soulager la peine et la souffrance humaines en offrant un soin holistique par la médecine et la direction spirituelle. Un tel soin renforce la dignité et la valeur de chaque personne.

Je me sens reconnaissante et je chéris l’amour profond et le soutien résolu de ma famille, mes amis et les sœurs dans ma communauté religieuse. Ils m’ont aidée à donner de l’espoir aux malades et aux mourants durant ces temps critiques, et à être fidèle à notre mission en faisant connaître à tous la bonté de Dieu. Je rends grâce à Dieu pour sa bonté et ses miséricordes, qui me permettent de servir avec d’autres en première ligne de la pandémie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s