Les familles d’agriculteurs cherchent des terres

anglais

Sœur Maria Vagner Souza Silva enseigne les études bibliques dans la communauté de Sâo Joâo Batista à Anapu.

par sœurs Jane Dwyer et Kathryne Webster, SNDdeN

Nous, Sœurs de Notre Dame de Namur (SNDdeN), suivons et marchons avec les gens d’Anapu, Brésil. De 1982 à 2005, Sr. Dorothy Stang était elle-même la Commission pastorale de la terre d’Anapu. Depuis son meurtre brutal, nous coordonnons ce travail. Nous accompagnons les familles d’agriculteurs dans leur recherche de terres, dans le respect de la nature, dans l’amélioration de leur production et de leur vie et de leur propre organisation. Le droit et la responsabilité d’initier appartiennent aux personnes avec lesquelles nous cheminons. Depuis 2005, nous avons créé le Comité de défense d’Anapu (CDA). Au cours des quinze dernières années, nous avons rencontré ce comité toute la journée un samedi de chaque mois, pour aborder les questions relatives aux familles d’agriculteurs, leurs besoins, leurs problèmes et leurs menaces. Les gens partagent leurs difficultés, réfléchissent ensemble sur les causes, prennent des décisions collectives et de groupe pour changer les attitudes. A l’ouverture de chaque réunion, notre rôle de SNDdeN est de fournir une première réflexion; nous l’appelons une mística. Cette expérience œcuménique aide les gens à approfondir leurs valeurs et leur motivation pour les soutenir dans ce cheminement.

Ateliers en 2020

En 2020, nous comptons proposer des ateliers pratiques, demandés par les familles, sur les différentes façons de planter et cloner le cacao en forêt, préparer et planter des cultures sans brûler, l’homéopathie foncière, l’extraction des huiles et essences de la forêt, l’organisation économique de la famille rurale et autres activités selon le parcours de l’année. Nous offrons des études bibliques, fournissant continuellement des ressources spirituelles pour la motivation en chemin. Nous visons à décentraliser ces ateliers en les proposant dans différents secteurs de la commune. Il y a plus de 100 communautés et zones de conflit à Anapu.

Sœur Katy Webster rencontre des agriculteurs sans terre pour leur donner des conseils dans l’organisation de leur défense!

Conflit foncier et organisation des personnes

Les terres d’Anapu sont toutes publiques et destinées à la réforme agraire. Nous n’encourageons pas les gens à occuper de nouvelles terres, mais à reprendre des terres qui ont été usurpées, achetées et vendues illégalement. Les gens travaillent ensemble au sein du système judiciaire avec l’Institut national pour la colonisation et la réforme agraire (INCRA).

Après l’assassinat de sœur Dorothy, la création du comité de la défense, le CDA, a aidé les familles aux prises avec des conflits fonciers à s’installer et à gagner devant les tribunaux. Le peuple occupe les terres usurpées ou organise des groupes avec des objectifs clairs. Cette organisation crée beaucoup de tension, de violence et d’emprisonnement à Anapu. La Commission pastorale de la terre (CPT) défend les familles contre le massacre, le meurtre et la violence. Au début, les gens avaient besoin d’aide pour tout, depuis dactylographier des lettres, des rapports, des pétitions jusqu’à découvrir où obtenir l’aide nécessaire. Aujourd’hui, ils prennent la responsabilité de s’organiser, de trouver les informations pour leur défense, de se rapprocher de l’INCRA, et tous pour la défense publique.

Présence et ministère des SNDdeN

Srs. Jane Dwyer et Kathryne Webster poursuivent le cheminement et la mission de Sr. Dorothy avec une famille d’agriculteurs

Nous poursuivons la formation et le suivi par le biais d’ateliers, de visites, et recherchons une aide financière et une défense face aux menaces de mort, aux meurtres et à la présence constante d’armes à feu et de milices. Depuis 2015, 19 personnes à Anapu ont été brutalement assassinées, dont trois tuées en 2019, au cours de conflits fonciers. Plusieurs individus et de nombreuses familles ont fui Anapu pour échapper au meurtre. Les gens sont menacés par des hommes armés qui ont assassiné des compagnons et des membres de leur famille et ont l’intention d’en tuer d’autres. Les familles d’agriculteurs et leur organisation n’ont pas encore pu atteindre leur objectif. Notre cheminement avec eux à Anapu et avec la communauté brésilienne au sens large devient plus clair pour nous avec le temps. Notre présence à Notre-Dame de Namur à Anapu vise davantage à informer, influencer et ouvrir des canaux contre l’isolement du monde extérieur.

Les canaux fermés dans les communications nationales et internationales permettent et invitent à un massacre général des «terres reprises et de leurs familles». Notre cheminement évangélique ne concerne pas la mort; c’est la vie et la vie en abondance. Dans la réalité politique nationale actuelle, cet espoir est menacé quotidiennement. Nous prions Sr. Dorothy que notre rêve pour les familles d’Anapu devienne un jour une réalité.

15e pèlerinage forestier

Chaque année en juillet, motivés par la personne et martyre, sœur Dorothy Stang, nous organisons le pèlerinage forestier. Pendant le voyage, nous réfléchissons sur la préservation de la forêt, le reboisement, la protection des eaux et des créatures de la forêt. On nous rappelle constamment que la terre ne nous appartient pas ; c’est nous qui appartenons à la terre.

Alors que le pèlerinage quitte la tombe de sœur Dorothy, nous marchons trois jours vers le projet de développement durable d’Esperança (PDS Esperança) où Dorothy a été assassinée. Esperança signifie espérance. Le pèlerinage marque, émeut et crée l’envie de continuer le cheminement. Les gens partagent les dépenses que nous gardons à la portée des familles elles-mêmes, car nous n’avons pas de projet sûr, formel et continu pour soutenir financièrement le travail. Nous nous rendons compte que le peuple sera chargé de poursuivre ce pèlerinage lorsque Notre Dame de Namur et la Pastorale de la terre (CPT) disparaîtront.

Au tombeau de sœur Dorothy, les gens ont ajouté une croix rouge avec les noms de tous nos autres martyrs, agriculteurs tués dans ce conflit foncier entre 2015 et 2019 (3 tués en 2019).

Ces 15 années sans Dorothy sont des années d’espoir, de courage, de conflits continus et de martyre. Dix-neuf autres martyrs ont été assassinés dans cette lutte pour rendre la terre à ceux qui appartiennent à la terre. Les gens vivent, travaillent et célèbrent la vie, fournissent de la nourriture à 80% de toutes les familles au Brésil, principalement les pauvres. Les familles ouvrent leurs portes, partagent leurs tables et donnent leur vie pour les autres. Le peu qu’ils ont en ce monde est partagé : leurs rêves, leurs espoirs, leurs maisons, leur nourriture, leurs enfants, leurs vies…

One thought on “Les familles d’agriculteurs cherchent des terres”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s