LA MISSION S’ELARGIT EN AFRIQUE DU SUD

En notre 102e année, la croissance et le développement de l’école St Pierre Claver en Afrique du Sud sont tout à fait extraordinaires. La mission de nos sœurs s’élargit avec des administrateurs-trices, membres du personnel et enseignant.e.s engagés pour une éducation complète avec la conviction inébranlable que Dieu est bon. Le rêve caressé depuis longtemps d’établir une école secondaire sur le site de l’ancien couvent Notre-Dame à Kroonstad, qui a été fermé en 1972, est devenu réalité.

Note de la traductrice : Le couvent de Kroonstad avait un pensionnat pour des Sud-Africaines blanches. Dans un souci de justice, les soeurs l’ont fermé en 1972 pour se consacrer à l’éducation des noir.e.s et des métis. Vendu, ce couvent avait été délabré. Un groupe de 4 congrégations, dont les SND, l’a racheté. Pendant plusieurs années, il a été remis en état par des personnes qui se formaient à divers métiers : construction, menuiserie, électricité, etc.

p.4
Les petits enfants aiment lire des histoires dans des livres spéciaux à l’école St Peter Claver dans le bidonville de Maokeng.

En janvier 2018, la nouvelle année scolaire a commencé avec 320 élèves inscrits de la 7e à la 12e, et avec 32 membres du personnel enseignant ou auxiliaire dans ce bâtiment de l’école secondaire. Il y a 150 élèves inscrits dans la section intermédiaire, aussi logés dans le bâtiment rénové. Cette expansion de l’école répond aux attentes des parents pour que l’éducation de leurs enfants continue. A Maokeng, un bidonville près de Kroonstad, il y a 190 enfants à l’école maternelle et dans les 3 premières années primaires. Servant avec nos collaborateurs et collaboratrices, les sœurs de Notre-Dame de Namur sont impliquées dans les activités quotidiennes des diverses sections de l’école : Sr. Marie McLoughlin est aumônière et conseillère pour le secondaire ; Sr Gertrude Izuchukwu est professeur de religion dans la section intermédiaire ; Sr Chantal Kisimbila s’occupe de la gestion financière de l’école fondamentale; Sr Brigid Rose Tiernan représente les SND propriétaires au conseil d’administration.

5a

Nouvelle école

En 2016, deux membres du CLT, Sr Teresita Weind et Sr Patricia O’Brien sont venues de Rome, en Italie, pour participer à la bénédiction des locaux scolaires récemment rénovés. Avec l’addition de nouvelles classes, les élèves de 7e ont déménagé au début de 2017 de l’école primaire du bidonville de Maokeng au campus de l’école secondaire, sur le site de l’ancien couvent. Comme espéré, ce déménagement a eu des conséquences

5b
Dans la section intermédiaire, Sr Gertrude Izuchukwu, SNDdeN, donne une fondation solide en éducation religieuse aux élèves.

positives, et donne déjà aux apprenants la solide base nécessaire pour répondre aux exigences de l’examen indépendant de fin d’études qu’ils présenteront à la fin de leur 12e année. St. Peter Claver est la seule école de Kroonstad, et une des 4 écoles de la province ‘Free State’ à présenter les élèves à l’examen de fin d’études. Au lieu de préparer ceux et celles qui quitteront l’école à l’examen d’état, nous avons choisi l’examen de la province ‘Free State’ parce que les valeurs sur lesquelles il se base sont plus en accord avec notre tradition d’éducation de Notre-Dame. L’examen par le conseil indépendant d’examens demande une pensée indépendante et créative de la part de ceux qui passent l’examen, et il est plus exigeant pour les enseignants. Les élèves écrivent leur examen en anglais, et ils écrivent aussi leur langue locale, le sesotho, au même niveau de ‘langue maternelle’.

Au cours de 2017, nous avons exploré un développement ultérieur et nous avons consulté les parents et les tuteurs des élèves de la 4e à la 6e au sujet d’un plan pour déménager les apprenants de ces trois classes aussi vers le site de l’ancien couvent.

Leur réponse était extrêmement positive. En janvier 2018, l’ouverture de l’année scolaire a vu presque 500 élèves de 9 à 17 ans installés dans la phase intermédiaire et l’école secondaire de l’école St Peter Claver à Kroonstad. Sept classes de l’école fondamentale, de l’école maternelle à la 3e, restent dans le bâtiment à Maokeng, avec des installations spécialement adaptées à leurs besoins.

Croissance et développement

Au crédit de toutes les personnes impliquées dans la croissance qui survient à St Peter Claver, se trouve la valeur qui sous-tend toutes les décisions et actions : la mission de Ste Julie et l’appel de la congrégation à servir les pauvres. Les frais scolaires varient de 300 $ par an pour les plus jeunes à 650 $ par an pour les 3 années supérieures. L’école reçoit un soutien de l’Etat sous forme d’un subside payé irrégulièrement pour les frais de fonctionnement. Tous les autres frais (équipement, manuels, excursions) dépendent de collectes de fonds. Malgré ce défi, 40 à 80 élèves de familles nécessiteuses reçoivent des bourses d’études complètes ou partielles. Le soutien pour cette assistance des élèves provient d’un fonds de bourses qui a été établi par des ancien.ne.s élèves. La générosité d’ami.e.s et de familles des sœurs qui font des versements mensuel réguliers assure que des enfants dans le besoin puissent avoir l’occasion d’une éducation à l’école St Peter Claver.

Ste Julie a dit un jour : « Enseigner, c’est la plus grande œuvre sur la terre »

Les sœurs et les collaborateurs-collaboratrices de notre école croient fortement à l’impact de ce ministère ! La coordination et l’expansion de l’école St Peter Claver est une réalité – un rêve vivant, sans fin dans l’éducation chaque jour ;

Notre-Dame en mission

7a
Seize membres de la communauté de l’école St Peter Claver : directrices, enseignant.e.s, membres du conseil d’administration et nos sœurs sont devenus les pèlerins de l’héritage.

Vers la fin de l’année du centenaire de la fondation de l’école e, 2016, une célébration finale a étendu notre mission aux collaborateurs-collaboratrices de manière significative. Le pèlerinage aux lieux d’héritage de nos fondatrices en Belgique et en France est devenu un voyage spécial. L’objectif du pèlerinage était double : conclure ensemble l’année du centenaire et rendre grâce à Dieu pour ces 100 ans. Les participants se sont préparés soigneusement par des réunions mensuelles de groupe, focalisés sur la signification du pèlerinage, l’histoire de nos fondatrices, les valeurs et l’histoire de la congrégation des SND deN. Des collaborateurs et collaboratrices, des associées et des membres du conseil d’administration ont vu ce pèlerinage comme une occasion d’approfondir leur connaissance des racines, de l’esprit et de l’ethos de Notre-Dame et de renforcer leur engagement à porter le message de la bonté de Dieu à l’avenir. Un événement particulièrement émouvant a eu lieu dans l’oratoire Ste Julie à Cuvilly, en France, lorsque deux administratrices de l’école St Peter Claver, Zunelle De Ru (directrice de l’école) et Veronica Phadi (directrice de l’école fondamentale) ont fait leur premier engagement comme associées de Notre-Dame.

Les sœurs, collaborateurs et partenaires qui vivent la mission à St Pierre Claver appartiennent à la famille Notre-Dame et s’exclament continuellement :

« Dieu est bon. » Et le cheminement continue.

 Sr Marie McLoughlin

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s